1.2.1 Connaître, diagnostiquer, suivre les consommations, émissions et productions

Publié 06-07-2021 par intermezzo -

Objectif(s) :
  • D'ici 2030 : Rénovation BBC de 40 % de la surface bâtie pour un gain de 2,5 GWh/an et un investissement d'environ 17 millions d'euros. Eclairage public 100 % LED.
  • Expérimenter de l’instrumentation : Instrumenter au moins un bâtiment communautaire, suivre et optimiser ses consommations

 

Périmètre de l'action :

  • Poursuivre le Conseil en Energie Partagé communal et communautaire : Les communes adhérentes au CEP et le patrimoine communautaire
  • Préciser le potentiel de production d’ENR sur le patrimoine public : Patrimoine communal et communautaire
  • Expérimenter de l’instrumentation : Patrimoine communautaire
Articulation :
  • Poursuivre le Conseil en Energie Partagé communal et communautaire : Avec le mécanisme des Fonds de Concours
  • Expérimenter de l’instrumentation : Avec le Déf énergie et les actions de sensibilisation
Début du projet Fin estimée Fin effective
01-01-2019 31-12-2024 n.c.

Préciser le potentiel de production d’ENR sur le patrimoine public

 

2019 : préciser l'étude menée à l'échelle du Pays de Rennes, identifer le patrimoine public au sein de l'étude et mobiliser les communes ayant un potentiel pour solliciter l'ALEC et/ou AILE et/ou la SEM Energ'iv

 

Expérimenter de l’instrumentation

2020 réflexion à partir d'un projet de rénovation ou neuf ; 2021 mise en place ; 2022-2024 suivi.

 

Poursuivre le Conseil en Energie Partagé communal et communautaire

Il est nécessaire de mettre en place et de renforcer des outils pérennes pour le suivi et l'évaluation des actions. Le service CEP porté par l'Alec, permet l'accompagnement et le soutien technique sur les questions énergétiques auprès des communes, avec :

  • la connaissance et l'appropriation des enjeux énergétiques et environnementaux (l'état des lieux, le suivi des consommations, la mise en place d'indicateurs, l'accompagnement à l'élaboration de plans d'actions, la sensibilisation auprès d'élus et d'agents.) ;
  • la prise en compte des problématiques techniques et réglementaires rencontrées sur le patrimoine communal (réglementation thermique, maîtrise de la demande en énergie, coût global, confort des usagers, énergies renouvelables.).

Les émissions de GES et la consommation d'eau sont également intégrées dans le suivi du CEP.

A ce jour 11 communes sont adhérentes au service CEP sur le territoire de la CCVIA. Ce service est cofinancé à 50 % par la Communauté de communes.

Les bilans annuels effectués sur l'ensemble des bâtiments communaux montrent que pour atteindre les objectifs à 2030, il faut augmenter la dynamique des efforts réalisés sur les travaux de rénovation et sur l'optimisation des équipements.

3 chiffres clés pour cerner les enjeux sur le patrimoine communal suivi dans le cadre du CEP :

  • En moyenne, 45% des bâtiments ont un ratio surfacique supérieur à 150 kWh/m2 (en énergie primaire).
    A titre d'exemple, le pôle communautaire de Montreuil-le-Gast a un ratio de 100 kWh/m2 (sans la prise en compte de la production solaire photovoltaïque et éolienne). Le bâtiment est classé B pour l'énergie, et classé A pour le CO2.
  • Si ces bâtiments passent en-dessous du seuil de 150 KWh/m2, le gain potentiel attendu est estimé à 1 700 000 kWh/an (en énergie primaire).
  • Pour permettre aux 45% de bâtiments d'atteindre une performance énergétique inférieure à 150 kWh/m2, l'investissement global pour la rénovation énergétique est estimé à 11 800 000 €.

 

Préciser le potentiel de production d’ENR sur le patrimoine public

Dans le cadre du CEP et en lien avec les différents partenaires (ADEME, la SEM Energ'iV, AILE.), l'Alec propose d'accompagner les collectivités pour le développement des énergies renouvelables sur leur patrimoine communal.

Une première approche dans le cadre du CEP peut être réalisée sur le potentiel renouvelable concernant les différents bâtiments (pertinence, coût, réfexion en lien avec le bâti.).

Et pour aller plus loin, l'Alec anime le Fond Chaleur Territorial et réalise des études d'opportunités pour la production de chaleur renouvelable (bois, solaire, géothermie)

  • en apportant un soutien technique,
  • en accompagnant les demandes d'aides fnancières.

La SEM Energ'iv accompagne les communes souhaitant développer des projets photovoltaïques sur leurs toitures. A travers un 1er questionnaire qui permet de caractériser le potentiel du projet rapidement, puis une visite technique si le potentiel semble avéré. Dans ce cas, le projet peut directement être porté par la SEM.

Le Pays de Rennes a mené en 2018 une étude sur le potentiel solaire et éolien. Cette étude sera précisée en 2019 à l'échelle de la Communauté de communes et pourra servir de base à la mobilisation des communes pour solliciter ensuite un accompagnement technique par l'une des structures partenaires.

 

Expérimenter de l’instrumentation

Les services que proposent les outils de suivi et communicants (compteurs intelligents, plateformes, gestions centralisées : GTC, GTB.) se développent et deviendront indispensables pour des bâtiments performants de plus en plus complexes à gérer.

Dans le cadre du CEP, l'Alec expérimente ces technologies avec pour objectif de proposer aux communes de nouvelles actions d'économie d'énergie :

  • Suivi dynamique des consommations (détection de dérives, indicateurs de performance plus fins..).
  • Travail sur les profls de puissances (optimisation tarifaire, dimensionnement du solaire pv pour de l'autoconsommation.).
  • Actions de sensibilisation auprès des usagers (Déf Energie Communes).
  • Vérifcation de la performance énergétique des bâtiments après travaux (rénovation ou neuf) des postes consommateurs (éclairage, auxiliaires.).

Incidence de l'action

Incidences : légdende

Élu(s) référent(s) : n.c.
Coordinateur(s) : n.c.
Partenaires : communes, AILE, SEM Energ'iv, Pays de Rennes, ALEC du Pays de Rennes
Responsable(s) : n.c.
Budget (en €) : n.c.

Poursuivre le Conseil en Energie Partagé communal et communautaire

  • Budget : 1,48 €/ habitant pour les communes ; soit en considérant le cofnancement à 50 % par la Communauté de communes de 19 134 €/an pour 11 communes adhérentes à 26 197 €/an pour 19 communes (hors fnancement en propre des communes). Pour le patrimoine communautaire : 8 250 €/an (15 jours)
  • Moyens humains : Service énergie, pôle technique et service comptable

 

Préciser le potentiel de production d’ENR sur le patrimoine public

  • Budget : 3 000 € (stage 2019)
  • Moyens humains : Service énergie et stagiaire en 2019 pour la caractérisation terrain

 

Expérimenter de l’instrumentation

  • Budget : 20 000 €
  • Moyens humains : Service énergie et pôle technique

Indicateurs

Valeur graphique Nom de l'indicateur
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (Nombre)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

Nombre
 
Communes adhérentes au CEP
-
 
Consommation moyenne du patrimoine communautaire et intercommunautaire
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (Classe)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

Classe
 
Etiquette énergie des bâtiments communautaires et intercommunautaires
-
 
Ratio Production / Consommations - bâtiments communautaires et intercommunautaires
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (Nombre)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

Nombre
 
Communes ayant fait appel à l'ALEC, à AILE ou à la SEM Energ'iv pour préciser le ...
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (Nombre)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

Nombre
 
Etudes ENR menées sur le patrimoine public
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (Nombre)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

Nombre
 
Bâtiments publics instrumentés
-

Valeur de l'indicateur : Aucune valeur (MWh)

Minimum : n.c.

Maximum : n.c.

Valeur seuil : n.c.

MWh
 
Consommation énergétique des bâtiments publics instrumentés

Commentaires

Aucun commentaire n'a été posté.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires. Si vous disposez d'un compte, . Vous pouvez aussi créer un compte.